Catégorie

Management Commercial, Performance Commerciale

Date

9 juin 2016

Auteur

Delphine Duclos

Partager

euro2016

Vendredi 10 juin marquera le début d’un rendez-vous international et attendu par tous les amoureux du football : l’Euro 2016. Et nous savons tous que vous suivrez, cette année, l’événement dont notre cher pays à l’honneur d’être l’hôte.

Pourquoi parlons-nous “football” sur notre blog ? Et bien sachez que vous pouvez tirer des enseignements de ce sport pour motiver et manager vos équipes. Quel est le point commun entre un match de football et le quotidien d’une entreprise ? Dans un premier temps une équipe et dans un second, un objectif commun : gagner et viser la performance. Vous n’aviez pas fait le rapprochement ? Voici 5 enseignements tirés du football pour coacher, motiver vos équipes et acquérir un management commercial dynamique, comme un vrai entraineur en cette période de championnat.

Entourez-vous de profils solidaires et complémentaires

Responsable des ressources humaines et sélectionneur, même combat. Leur but est avant tout de trouver des éléments, et les meilleurs si possible, qui sont vitaux au fonctionnement de leurs équipes. Mais le recrutement ne passe pas que par les compétences individuelles et par l’expérience. Même s’il est, aux premiers abords, plus simple de réussir avec une équipe de stars et expérimentée, vous entourer de profils individuels et non complémentaires causera votre perte. Les premières sources de valeur de vos équipes seront leur capacité à s’apprécier, se compléter et à construire ensemble. Si les profils sélectionnés en premier lieu ne détiennent pas cet esprit de solidarité collectif et qu’ils ne correspondent pas aux attentes humaines de l’équipe, le sentiment d’incompréhension et de frustration sera vite ressenti. C’est pour cela qu’il est essentiel, pour que vos équipes performent, d’orienter votre recrutement vers un esprit collectif et solidaire, en plus des compétences individuelles de chacun.

On se rappelle tous de la victoire surprise de la Grèce contre le Portugal en 2004 lors de la coupe d’Europe des nations. Aucune stars dans l’équipe grecque mais comme le cite Sofoot, « elle fédère une bande de potes, solidaires et expérimentés ».

Mettez en place une stratégie basée sur des valeurs collectives

Sur le terrain comme en entreprise, il existe des différents types de profils qui évoluent chacun vers un objectif personnel. Salaire, reconnaissance, développement de soi, tremplin de carrière ou encore popularité sont des objectifs personnels qui varient en fonction de vos effectifs. Un nouvel élément jouera pour prouver sa valeur alors qu’un ancien, ayant déjà une certaine reconnaissance, tendra vers des objectifs différents et plus individuels. Le travail commun d’un entraîneur et d’un manager est d’apporter une source de motivation et un esprit général qui poussera chacun à se donner à fond, peu importe les objectifs personnels de chacun vers un objectif commun. On retrouve cet esprit lors des championnats internationaux. Que ce soit l’Euro ou le mondial, les joueurs d’un pays mettent de coté leurs objectifs liés à leur club de saison pour revenir vers un objectif commun et solidaire : faire gagner son pays. Et ce qui cimente un tel état d’esprit et cette envie solidaire, c’est la capacité du manager à respectivement proposer et insuffler à son équipe une stratégie et des valeurs communes. En entreprise, que vous soyez stagiaire ou dans le top management, vous devez être capable de connaitre et comprendre les valeurs de votre entreprise.

PSG ou OL, les 2 équipes sont rivales et des joueurs de chacune d’entre elle se retrouvent en équipe de France, pour atteindre un objectif commun.

Sachez mettre des cartons quand il le faut

Manager ou entraîneur font partie intégrante de l’équipe, oui. Mais il ne faut pas oublier que dans toute organisation, il doit y avoir un chef d’orchestre pour diriger, corriger et ajuster les comportements et les pratiques de tous. L’autorité managériale à un rôle décisif dans l’exécution, et si elle est bien maitrisée, vous aurez une équipe qui croit en vous et qui reconnaît votre expertise et votre expérience. Être un bon manager, c’est savoir reconnaître les erreurs de son équipe, les communiquer et les rectifier. Parfois, les failles sont compliquées à identifier mais il faut savoir les déjouer pour en tirer parti. Sans autorité et sans leader, un collectif sera laissé à lieu même et donc déstabilisé. Pour ne pas voir votre autorité affaiblie et vos décisions remisent en cause, sachez recadrer fermement, s’il le faut, vos effectifs qui s’éloignent des objectifs fixés et des consignes données.

On se rappelle tous du scandale Anelka pendant la Coupe du Monde 2010, que Raymond Domenech avait exclu de l’équipe suite à un incident. Par la suite, la majorité de l’équipe avait boycotté les entrainements. Certaines des causes de cet incident : Incompréhension, autorité mal maîtrisée et émergence de comportements individuels qui ont impacté le collectif.

Soyez polyvalent et adaptez-vous dans votre management commercial

Une stratégie et un management ne sont jamais fixes et déterminés dans le temps. Savoir s’adapter au marché, aux problèmes rencontrés et à de nouveaux concurrents, est indispensable à une évolution positive de vos performances. Ayez toujours plusieurs scénarii de développement sous la main pour éviter de perdre du temps à en créer lorsque le problème arrive. Il y a un temps pour tout : mettre au clair ses objectifs, écouter ses équipes, communiquer avec elles et enfin prendre des décisions. Mais parfois, il faut s’avoir s’adapter à la situation rapidement. C’est pour cela qu’un manager doit savoir être « agile ». L’agilité est une compétence qui vous permettra de gérer tant votre quotidien (rotation de poste ou de missions, adaptation) que votre stratégie (nouveau positionnement, nouvel angle d’attaque) et vous donnera un avantage dans la gestion de vos équipes.

Faire le bon changement au bon moment est un point essentiel à maîtriser tant pur les entraîneurs que pour les managers. Le secret de cette gestion réside dans l’anticipation, la prévoyance et l’analyse pour ne jamais être pris au dépourvu.

New Call-to-action

Utilisez vos échecs comme source d’amélioration

Un échec n’est pas une faute et ne doit pas être considéré comme tel. Combien de grands clubs ont déjà perdu des matchs, des finales, des coupes…Et pourtant, les équipes se relèvent et deviennent plus forte car comme le dit John Calvin Maxwell, auteur américain spécialiste du leadership : « un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger ». L’échec est un évènement ponctuel qui ne doit pas entacher le moral de vos équipes. Un bon manager doit utiliser les succès passés de son équipe, ses futurs objectifs et les enjeux d’amélioration pour lui redonner confiance et lui permettre de surmonter cet échec.

Le 9 juillet 2006 à Berlin, nous perdions contre l’Italie lors de la finale de la Coupe du Monde au tir aux buts. Deux mois plus tard, le 6 septembre 2006, nous gagnions 3-1 contre cette même équipe pour les qualifications de l’Euro 2008. Voilà un exemple d’échec qui s’est retourné en peu de temps en victoire.

Bonus : 5 citations anthologiques footballistiques.

«Les performances individuelles, ce n’est pas le plus important. On gagne et on perd en équipe.» – Zinedine Zidane – ancien joueur, actuellement entraîneur du Réal Madrid.

«Les joueurs qui ne sont pas de vrais leaders, mais essaient de l’être, blâment toujours les autres quand ceux-là font une erreur. Les vrais leaders sur le terrain assument déjà les erreurs à la place de ceux qui les feront.» – Johan Cruyff – ancien joueur et entraîneur.

« Echouer, peut-être ; démissionner, jamais. » – Luis Fernandez – ancien joueur et entraîneur.

Et pour finir, 2 citations spéciales humour…

« Il n’y a qu’une seule possibilité : gagner, perdre ou faire match nul. » – Franz Beckenbauer – ancien joueur et entraîneur.

« Les Anglais ont inventé le foot, les Français l’ont organisé, les Italiens le mettent en scène. » – Eric Cantona – ancien joueur et entraîneur.


Excellent euro 2016 à tous et « allez les bleus ! »

Et comme chez Incenteev, on aime faire des cadeaux, voilà pour vous,
l’hymne de l’euro 2016.

New Call-to-action